Benoît NOËL et ses amis

Homozygotes: Hervé & Yves Noël (2000)
février 1, 2016 damir

HOMOZYGOTES

HOMOZYGOTES
The two-men show
©Benoît NOËL

À Yves NOËL et Hervé NOËL

SCÈNE 1 : Lui c’est lui, moi c’est moi!

(Une scène nue, à l’exception d’un énorme ours en peluche, avec lequel Yves et Hervé joueront à leur guise durant le spectacle. L’un le replaçant par exemple, à droite de la scène, lorsque son frère l’aura placé, avec soin, à gauche).

YVES
(À moitié dissimulé par le rideau de scène). Hep!

HERVÉ
(À ses côtés.) Vas-y…

YVES
Ah non, toi d’abord!

HERVÉ
Non toi…

YVES
Me pousse pas…

HERVÉ
Trop tard. (Yves déboule sur scène).

YVES
Merde! Euh, bonsoir. Non, ce n’est pas juste, déjà à la naissance, il m’a fait le même coup : -Vas-y toi, vas-y, vas-y voir! C’est vrai ça, pourquoi moi? Ça y est (il glisse un œil à la dérobade), j’ai vu! (Il rebrousse chemin).

HERVÉ
(En voix-off). Non vas-y, j’te dis!

YVES
Oh, il m’agace, c’est qui, lui?

HERVÉ
(Qui entre en scène à son tour). Ah non, tu ne vas pas me piquer tous les effets! J’te voir venir : c’est qui lui? Fine l’astuce, tiens regarde même la blonde du premier rang : -C’est qui lui? Et lui, c’est qui?

YVES
C’est vrai ça. Lui c’est lui, moi c’est moi!

HERVÉ
Point A.

YVES
La ligne.

HERVÉ
Non, si je dis «point A», c’est point A.

YVES
La ligne.

HERVÉ
Je ne sais pas vous, mais moi, il y a des fois….

YVES
Remarque on aurait pu être siamois.

HERVÉ
Oh, la vache!

Noir————————————————————————-

SCÈNE 2 : Qui est qui?

YVES
Tu les as entendus pendant le noir?

HERVÉ
Un peu, mon neveu!

YVES
-C’est qui Yves? Et Hervé? Hervé à droite ou Yves à gauche?

HERVÉ
-Non, je te dis que c’est Hervé à gauche!

YVES
(Yves échangeant sa place avec Hervé). -À la droite d’Yves?

HERVÉ
Et le petit vieux, au fond : -C’est deux frères, non?

YVES
Non, Monsieur, ce sont deux frères!

HERVÉ
-T’as vu, ils ne se ressemblent pas tant que ça, finalement. Remarque l’un dans l’autre, on ne les distingue pas non plus.

YVES
«L’un dans l’autre»?

HERVÉ
Ben oui, c’est une expression qui m’est venue comme ça…

YVES
D’accord, mais évite ce genre de formule équivoque pour le spectacle, ok?

HERVÉ
Attends, elle ne tire vraiment pas à conséquence, on se connaît quand même…

YVES
Peut-être, mais les gens ont l’esprit tellement mal placé. Ils tirent prétexte de moins que cela pour te flinguer.

HERVÉ
Tu crois vraiment?

YVES
Ah, certain.

HERVÉ
Bon, on continue, ou?

YVES
On continue évidemment, mais fais gaffe… -Dis, à ce propos, tu crois que ce sont de vrais jumeaux ces deux zigs?

HERVÉ
– Oh non, des faux!

YVES
Ah, that is the question….

HERVÉ
Y-z-ont la même mère mais sont-y le même père?

YVES
Non, Madame, on n’a pas besoin de toucher pour trancher le débat. Non, Mademoiselle, il n’y a pas un vrai et un faux. Pourquoi pas un blanc et un noir tant que vous y êtes? Ah, excusez-nous, on discute cuisine interne là, c’est un peu technique…

HERVÉ
Quoique, si la demoiselle veut toucher…

YVES
Non, malheureux, laisse tomber, la dame à côté, c’est sa mère!

HERVÉ
– Alors, ils sont vrais ou faux?

YVES
– Vrais puisque ce sont des homozygotes.

HERVÉ
– Des quoi?

YVES
– Des monozygotes, si tu préfères.

HERVÉ
– Ah!

YVES
– Oui, nés d’un seul œuf, quoi!

HERVÉ
Attends, on va rigoler. Les esprits s’échauffent… On va faire parier le public et se faire un max de blé. Remarque, c’est vrai, ce serait plus facile de savoir, si tu étais une fille!

YVES
Oh, c’est petit ça, comme revanche…

Yves_et_Herve

© David Lefranc – Kipa

 

Yves_Herve

Yves & Hervé Noël

Amiel_Rotenberg_Noel

T. Amiel, S. Rotenberg, Yves & Hervé Noël.
© Karen Drotar