Editions BVR

Edgar Chahine, peintre-graveur
mai 19, 2016 damir

Edgar Chahine, peintre-graveur (1874-1947)

Par Benoît NOËL
Préface de Wanda POLAT

Livre broché avec rabats. Format 22x27cm.
144 pages, 160 illustrations couleur.
N° ISBN : 978-2-9524-1332-9.
Prix 30 €.

Vous pouvez acheter ce livre aux Éditions BVR via PayPal

buy-logo-medium-fr

ou par chèque à : Éditions BVR – Lieu doré – Sainte-Marguerite-des-Loges – 14140 Livarot-Paysd’Auge.
Frais de port offerts. L’envoi du livre se fait dès réception du règlement.

Résumé

À l’instar de la vie, l’œuvre d’Edgar Chahine développe de singuliers paradoxes. Fils d’un banquier de Constantinople, il transcende des scènes de soupes populaires au fil du cycle sombre des tableaux de la « Vie lamentable ». Graveur d’eaux-fortes, il privilégie toutefois la couleur franche ou vaporeuse, restituant de pittoresques spectacles Belle Époque, des haltérophiles du boulevard de Clichy aux travaux du métro parisien. Ennemi de la théorie, ses cieux de Venise de 1923 comme sa restitution des marées de la Manche à Villers-sur-Mer en 1931 laissent néanmoins admirer une maîtrise absolue de l’ellipse et de l’abstraction. Boxeur amateur, il devient intime « d’onctueuses » modèles de peintres ou de comédiennes d’âges et d’horizons divers, et à ce titre expert de la psyché féminine.

La vie. Tout simplement la vie. Avec ses hauts et ses bas, ses bonheurs et ses travers. La « Vie lamentable » certes, mais aussi drôle, trépidante et irremplaçable. Sans doute le fil rouge de l’œuvre comprenant plus de sourires et de rieuses qu’il ne semble au premier abord. Quel meilleur compliment adresser à un artiste né à la veille d’un génocide de son peuple ?

Edgar Chahine se dit « élève de la rue ». En bon arménien, il l’observe d’un œil d’aigle mais au fond, il est un badaud oriental. Il prend son temps et décèle des détails transparents au passant pressé. Il n’abandonne jamais un sujet avant d’en avoir examiné, à la loupe, toutes les potentialités. Illustrateur, il enlumine des éditions pour bibliophiles de Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Jules et Edmond de Goncourt, Gustave Flaubert, Joris-Karl Huysmans, Octave Mirbeau ou Colette. Il compte enfin au rang des animateurs du mouvement arménophile en alertant l’opinion publique sur les exactions du « Sultan rouge » avec notamment ses amis le poète Archag Tchobanian, le compositeur Vartabed Komitas ou Anatole France dont l’édition des Œuvres complètes est ornée d’un frontispice griffé « Edgar Chahine ». C’est pourquoi, en dépit de deuils multiples et précoces d’intimes, de l’incendie ou de l’inondation de ses ateliers, sa joie de vivre l’emporte toujours sur le fatum.

Éditions BVR
Lieu Doré
14140 Sainte-Marguerite-des-Loges
T : 02 31 31 15 78
editions-bvr@orange.fr

double-pont
1931-villers-sur-mer
Couv_Chahine_site
1902-boa-de-plumes
1899-un-chemineau