À propos de L'Absinthe

Soirée Absinthe (Alençon – 2007)
février 2, 2016 damir

Soirée Absinthe à Alençon (2007)

Samedi 15 septembre 2007 à compter de 19H30
Soirée de dégustation Absinthe au Restaurant Carnet de Routes
8, rue Marcel Palmier – Alençon
Marie Christine & Dominique Destombes : 02 33 27 06 23

Marie Christine et Dominique Destombes proposent une soirée absinthe avec dégustation, lecture de poèmes et séance de dédicace d’un spécialiste de la Fée Verte, Benoît Noël qui vient de signer le texte du catalogue de l’exposition de la Médiathèque consacrée à Charles Baudelaire et Auguste Poulet-Malassis. Venez découvrir l’usage correct des cuillères et d’une fontaine à absinthe ou tremper vos lèvres dans ce nectar désormais réhabilité.

Plante réputée médicinale, élixir régénérateur puis apéritif sulfureux, l’absinthe subjugue explique Benoît Noël qui lui a consacré plusieurs livres. Née en 1797 dans le Jura franco-suisse, la « liqueur d’absynthe » (68 à 72°) de la mère Henriod a séduit le monde entier avant d’être interdite, en France, en 1915. De nos jours, les rumeurs les plus contradictoires circulent encore à son sujet. La « Fée verte » rendait-elle fou ou génial ? Ni l’un, ni l’autre, mais si elle ne menait pas droit à l’épilepsie comme, on l’a cru à une époque, elle n’est pas non plus la martingale imparable qui mène au génie ou dispense de cultiver ses dons.

Aujourd’hui, la communauté scientifique a admis que la thuyone, le principe actif de l’Artemisia absinthium, suspecté vers 1900 de mener à l’épilepsie avait été largement diabolisée, car le lobby du vin voulait prendre sa revanche sur cet apéritif qui avait profité de la crise engendrée par le phylloxéra vastatrix pour s’imposer. De nos jours, comme l’absinthe, hier, le pastis se consomme allongé cinq fois de son volume d’eau, mais, simple macération d’Anis vert, de Fenouil et de réglisse, n’est-il pas une absinthe « light » ?

01_Soiree_absinthe
02_Soiree_absinthe
03_Soiree_absinthe
04_Soiree_absinthe
05_Soiree_absinthe